Presse

Freie Presse, 26 mars 2015
Une farce enjouée

Ostthueringer Zeitung, 23 mars 2015
L'Oisiveté est mère de tous les vices

Theatergaenge, 23 mars 2015
Leonce et Lena, Dr. Eckhard Ullrich

Ostthueringer Zeitung, 17 mars 2015
Rosetta en homme, Valerio en femme


Distribution

Mise en scène Catherine Umbdenstock
Scénographie & Costumes Elisabeth Weiß
Dramaturgie Svea Haugwitz
Arrangement musical Olav Kröger
Composition Philipp Reinheimer
Avec Philipp Reinheimer, Esra Yasar, Ouelgo Téné, Rasmata Rachelle Emmanuella Ouedraogo, Johanna Paliege, Henning Bäcker, Manuel Struffolino

 

Production

Theater & Philharmonie Thüringen
en collaboration avec epik hotel

 

Diffusion

21 mars 2015
Création au Theater & Philharmonie Thüringen de Gera (Allemagne)

Saison 2014-2015
au répertoire du Theater & Philharmonie Thüringen,
Bühne am Park - Gera & Heizhaus - Altenburg

Saison 2015-2016
Reprise au répertoire du Theater & Philharmonie Thüringen
Bühne am Park - Gera & Heizhaus - Altenburg

credits photos © : Stephan Walzl, tpt

Leonce & Lena

de Georg Büchner, crée le 21 mars 2015 au Theater & Philharmonie Thüringen de Gera (Allemagne) dans une mise en scène de Catherine Umbdenstock

 

Celui qui travaille est un gredin !
Leonce est prince héritier du petit royaume de Popo. Sa vie toute programmée, sans aventure, l'ennuie. Il joue, mélancholique, de sa guitarre. L'apparition de Valerio, un drôle d'oiseau, lui apporte enfin du changement dans son triste quotidien. Mais lorsque le prince doit faire face à ses devoirs et se marier avec Lena, princesse inconnue du royaume de Pipi, il fuit avec Valerio: direction l'Italie. De son côté aussi, Lena, accompagnée de sa gouvernante, s'est sauvée, loin de ce mariage arrangé. Les duos se rencontrent par hasard. Sans savoir qui elle est, Leonce tombe follement amoureux de Lena. Mais seulement d'elle?

O, pouvoir être quelqu'un d'autre, un instant seulement !
Georg Büchner, jeune dramaturge allemand mort prématurément, nous a laissé une comédie grinçante, pleine de personnages atypiques. C'est dans ce sens que la mise en scène s'inscrit : on joue avec les genres, on joue avec la vraissemblance, avec les origines.
Le sentiment d'abandon, de l'inutile, de la futilité, est symptomatique de l'être-au-monde du 21ème siècle. Nous sommes les rejetés de l'Histoire (…). Nous n'avons pas vécu de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c'est notre vie (Fightclub). Malgré - ou justement grâce à - cette mélancholie existentielle dont souffrent les protagonistes, ce grand texte propose rebondissements et situations jubilatoires.

Reportage Bürgerfernsehen Gera du 25 mars 2015
extraits de Léonce & Lena et interview de Philipp Reinheimer